Aller à la navigation Aller au contenu

Nouvelle

Comité de sages : une composition qui laisse perplexe

Équipe Fierté Montréal

Mis à jour le

Comité de sages : une composition qui laisse perplexe

Fierté Montréal suivra de près les travaux du Comité de sages sur l’identité de genre

5 décembre, 2023. Aujourd’hui, le gouvernement du Québec a annoncé la composition du Comité de sages sur l’identité de genre. Fierté Montréal reconnait d’abord l’importance du mandat du Comité : dresser un portrait élaboré des politiques, des pratiques et des directives en place ici de même que dans les États comparables, produire une analyse des impacts potentiels sur l'ensemble de la société québécoise et identifier les enjeux sur lesquels le gouvernement devrait approfondir ses réflexions. Le Comité permettrait ainsi de contrer la désinformation qui entoure le débat public sur l’identité de genre, ce dont sans doute bénéficieront les personnes concernées.

Or, sa composition nous laisse perplexe. Bien qu’il soit essentiel de travailler sans relâche avec nos allié·es pour l’avancement des droits, il est inquiétant de constater que le Gouvernement du Québec ait choisi de ne pas inclure dans la composition du Comité des personnes expertes sur le sujet, ni de groupes communautaires œuvrant par et pour les personnes trans et non-binaires. Le Conseil québécois LGBT - dont Fierté Montréal est membre - collaborera, certes, aux travaux du Comité, mais on lui refuse une place autour de la table. En procédant ainsi, on opte d’exclure, on infantilise. La composition de ce Comité crée un précédent dangereux pour toutes les minorités qui pourraient voir dans le futur leurs droits sujets à débat.

La décision d’exclure de cette démarche les personnes concernées dévalorise l’expertise des chercheur·euse·s et expert·e·s québécois·es en la matière, tout en invalidant les vécus et les besoins des communautés 2SLGBTQIA+.

Réjouissons-nous de l’existence du Bureau de lutte contre l’homophobie et la transphobie au sein de l’appareil gouvernemental. Nous espérons que le Comité profitera de son expertise tout au long de la démarche.

Les organismes œuvrant auprès des communautés de la diversité sexuelle et de genre au Québec ne travaillent jamais en silo puisqu’il est impossible pour quiconque d’avoir toutes les réponses à des enjeux complexes. En ce sens, nous invitons le Comité de sages sur l’identité de genre à écouter attentivement l’expertise du Conseil québécois LGBT, qui représente les organismes LGBTQ+ du Québec, et qui se base sur la science, la recherche et les chartes des droits et libertés du Canada et du Québec. Les droits des personnes trans et non-binaires ne doivent d’aucune manière reculer.

Puisque le rapport final du Comité est attendu à l’hiver 2025, nous nous attendons à ce que le Gouvernement du Québec s’assure que les actions déjà couvertes par la législation ne stagnent ni ne ralentissent. Les personnes trans et non-binaires doivent pouvoir continuer à bénéficier des services prévus pour assurer leur bien-être. Soulignons que le Gouvernement du Québec est depuis 2022 sans Plan d’action gouvernemental de lutte contre l’homophobie et la transphobie, date de fin du plan précédent.

De concert avec le Conseil québécois LGBT, Fierté Montréal suivra de près le travail du Comité de sages sur l’identité de genre et, fidèle à sa mission, continuera à amplifier les revendications des communautés 2SLGBTQIA+.